Connect with us

Bonjour, que recherchez-vous ?

Contribution

Réunion du groupe parlementaire majoritaire dans un pays presque indéterminé

Partager

17 mai 2020.

Par Hervé Tourniquet, Avocat au Barreau de Paris.

Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé serait évidemment purement fortuite.

Le Président : 

Bon, Mesdames et Messieurs, ce n’est pas tout cela mais nous sommes à deux ans des prochaines législatives, il va falloir commencer à y penser. Ce n’est pas gagné. On a aucune marge de manœuvre, il n’y a pas d’argent magique, enfin, tout ça, vous connaissez par cœur. Le Patron a dit : il faut se ré-in-ven-ter ! Quelqu’un a une idée ?

Un député : 

Moi ! La santé au travail, ça c’est porteur…Et puis ça permettra de parler un peu moins des personnels soignants, ces ingrats qui ne veulent même pas de la médaille qu’on leur propose ! La santé au travail pour tous les autres… Bonne idée, non ?

Un autre député : 

Excellent, ça me permettrait de retourner dans ma circonscription avec une petite chance de me faire accueillir autrement que par des sifflets. Je verrais bien une tribune dans un journal paraissant le dimanche et intitulée : « 158 députés de la majorité réclament « une réforme de la santé au travail » ».

 L’idée serait d’appeler à  « une grande réforme de la santé au travail » pour faire de la France « l’un des pays les plus performants et innovants en Europe en matière de prévention dans le domaine de la santé au travail ».

Plusieurs voix : 

Excellent, excellent !!

Un député inquiet : 

Messieurs, on se calme, je vous rappelle qu’on a quand même voté la suppression des CHSCT…

(Murmures dans la salle)

Un autre député inquiet : 

Et suspendu toutes les visites médicales dites non urgentes pendant l’état d’urgence sanitaire

Un autre député inquiet :

La réduction du périmètre de recherche de reclassement du salarié déclaré inapte, c’est bien nous ?

Un autre : 

Oui, c’est nous aussi

Un député bon élève : 

Moi j’écrirais bien dans la tribune en question que « La nouvelle instance qu’est le comité social et économique (CSE) doit être garante d’une démarche de prévention intégrée à la stratégie de l’entreprise, et du suivi de sa mise en œuvre. »

Un autre député inquiet : 

Tu oublies juste que notre Gouvernement vient de prendre une ordonnance et un décret qui réduisent à peau de chagrin les délais de consultation des représentants du personnel sur les décisions de l’employeur qui ont pour objet de faire face aux conséquences économiques, financières et sociales de la propagation de l’épidémie de Covid-19, et les délais de réalisation des expertises réalisées à la demande du CSE pour les aider à analyser le projet et exprimer un avis éclairé….

Un autre député inquiet : 

Et le passage à 12 heures par jour et à 60 heures par semaine de la durée maximale du travail, et la réduction de 11 à 9 heures du temps de repos entre deux journées de travail, c’est nous aussi, non ?

Un autre : 

Certes, cher ami, mais c’est pour faire face à la crise sanitaire et au confinement. Le Président, l’autre, celui du Patronat dit que c’est indispensable, alors…

Un autre député inquiet :

Jusqu’au 31 décembre 2020 ??

Un autre député inquiet : 

Et puis, ceux d’entre nous qui ont massacré ce juge qui a contraint notre constructeur automobile à respecter la règlementation en matière de santé au travail, on ne va quand même pas leur demander de signer votre Tribune ?

Un député futé : 

Ah non… nous avons été plus malins que cela, on ne s’en est pas pris au Juge, on s’en est pris au syndicat qui l’avait saisi, vous savez, celui qui est dirigé par un moustachu qui n’a rien compris au syndicalisme responsable.

(approbations et rires convenus dans la salle)

Un député clairvoyant : 

Allons, allons, Messieurs, restons calmes. Vous savez bien que quand on est invités sur les plateaux télés ou radios, on ne nous interroge jamais sur ce qu’on a voté. Ce qui les intéresse, c’est de savoir si le n°1 et le n°2 sont sur la même longueur d’ondes, si un nouveau groupe parlementaire va se créer etc… D’ailleurs, on en est où là-dessus ? j’ai une télé dans une heure.

Le Président : 

Bon, Ok pour la tribune. Il faut penser à réserver les plateaux télé et radio pour assurer le service après-vente.

Un député synthétique : 

Chers amis, il est 20 heures. Il faut aller applaudir.

Revue

TaF, c’est à la fois une revue trimestrielle, une plateforme numérique coopérative et l’organisation de colloques.

Revue

En posant de fait et de manière centrale la question du travail, la pandémie de Covid-19 soulève celle des modes de production.

Revue

Commander « Travailler au Futur » n°3 Au sommaire« Il aura fallu traverser la douloureuse épreuve de la crise sanitaire pour qu’une évidence – qui justifiait...