Couverture revue TAF

Le travail est au cœur des mutations du monde

Qu’est devenu le travail ? Que sera-t-il dans le futur ? En quoi cela nous concerne-t-il tous ? Modes de production, modes de consommation, révolution numérique, féminisation, mondialisation des échanges… Depuis plusieurs décennies, une vaste recomposition du travail, de sa conception comme de sa réalité, est en cours.

Un état des lieux du travail est ici proposé avec Alain Supiot, professeur au Collège de France, titulaire de la chaire « État social et mondialisation », l’ancien ministre de la Fonction publique, Anicet Le Pors, Josépha Dirringer, spécialiste en droit social, Alain Obadia, président de la fondation Gabriel Péri, Danièle Linhart, sociologue, directrice de recherches au Cnrs, les syndicalistes Denis Gravouil et Pierre-Yves Chanu, et Patrick Le Hyaric, directeur de la revue.

Lire le sommaire

« Travailler au Futur »  est une revue trimestrielle. Elle est vendue au prix de 10,50 euros.

PATRICK LE HYARIC

PENSER LE TRAVAIL AU FUTUR POUR LE LIBÉRER

PAR PATRICK LE HYARIC. Le sens du travail et des métiers interroge de plus en plus. Des débats, actions, propositions et réflexions académiques ré-émergent ainsi sur des enjeux comme la pénibilité, la durée du travail, l’égalité entre les femmes et les hommes, les effets de la révolution numérique ou l’indispensable métamorphose écologique. Le groupe L’Humanité souhaite prendre toute sa part dans cette réflexion en s’engageant dans une importante initiative de co-construction d’un espace de réflexions et de débats autour des enjeux du travail au futur, ses bouleversements, ses évolutions positives ou négatives.

Ce projet, baptisé TaF, heureux acronyme pour « Travailler au Futur », se déclinera en plusieurs outils. Cette revue trimestrielle accueillera contributions, analyses, confrontations et reportages sur la vie dans l’entreprise, au bureau, à la ferme ou dans les espaces dits de « coworking ». Travailleurs comme experts, syndicalistes comme directeurs des ressources humaines, sociologues, juristes ou militants associatifs du monde entier seront sollicités pour y contribuer.

Le second élément est une plateforme numérique participative permettant de mettre en commun des informations, documents, contributions et expertises qui exploreront, analyseront, interrogeront le travail sous toutes les coutures.

Enfin, un troisième lieu sera constitué par l’organisation de plusieurs forums publics où se confronteront, chaque année, les actrices et acteurs du monde économique, social, culturel, associatif, écologique, et penseurs de diverses disciplines. Nous avons, avec ce projet, le souci de pousser le plus loin possible la féconde dialectique des actions et négociations autour du travail : son exploitation est inséparable de son potentiel créateur, émancipateur et transformateur. TaF compte ainsi faire œuvre utile en montrant aussi bien la dureté du travail que ses réalisations épanouissantes, son potentiel créateur autant que ses dérives aliénantes, ses mutations autant que ses permanences.

Ce premier numéro s’attache à montrer le travail « dans tous ses états », défrichant les problématiques générales auxquelles il fait face, présentant les grands secteurs de l’emploi avec des statistiques éclairantes, comme une première pierre posée aux fondations d’un édifice plus large. C’est en effet un travail de longue haleine que nous entamons.

Vous aussi, vous pouvez y contribuer en donnant votre opinion sur la plateforme ou dans le courrier des lecteurs que nous ouvrirons dès le prochain numéro de TaF. Ce projet avancera en lien avec un comité scientifique garant de la qualité et du respect des contributions éditées et des actions initiées, dans leur diversité. Des personnalités aussi prestigieuses que Dominique Méda, Bernard Thibault, Jacques Rigaudiat, Évelyne Sir-Marin, Pierre Musso, Maryse Dumas, Guy Groux ou Danièle Linhart ont déjà décidé d’en être partie prenante.

Regagner le pouvoir sur le travail est une condition nécessaire pour regagner du pouvoir sur nos vies. C’est avec cette certitude et cette ambition que nous vous invitons à être partie prenante de cet enthousiasmant projet TaF, Travailler au Futur.

Lire la suite...

À lire dans la revue

Nous écrire, contribuer, proposer

Vous souhaitez nous contacter, donner un avis, poser une question, proposer un sujet ou une contribution sur les enjeux du Travail. Utilisez le formulaire ci-dessous ou écrivez à redaction@travailleraufutur.fr

Restez informés de l'actualité de l'initiative TAF

Create your account