Connect with us

Bonjour, que recherchez-vous ?

Article

le nombre de burn-out a doublé

La revue de presse hebdomadaire de TaF. Deux millions de salariés connaissent en burn out sévère, selon le baromètre « Impact de la crise sanitaire sur la santé psychologique des salariés », publié mercredi par Empreinte humaine.

FacebookTwitterLinkedInWhatsApp

TaF a vu, lu, entendu… n°49. Assoupli, mais toujours recommandé : Que va devenir le télétravail ? Le 9 juin 2021, les entreprises pourront définir, en concertation avec les partenaires sociaux, un nombre minimum de jours de télétravail. Toutefois, malgré la levée progressive des restrictions et son “assouplissement”, il continuera d’être recommandé. Les salariés pourront-ils demander à rester à 100 % ? Tout devrait se jouer au cas par cas.

Infographie. La « deuxième ligne », 17 métiers essentiels… et mal lotis. Enseignants, agriculteurs, chauffeurs, manutentionnaires, caissières, éboueurs, aides ménagères, personnels de nettoyage… Tous ces travailleurs au front depuis le début de la crise sanitaire sont aussi les moins bien traités. Ils souffrent, selon la dernière étude de la Dares (Direction de l’Animation de la Recherche, des Études et des Statistiques) de conditions d’exercice plus dégradées, mais aussi d’un écart de rémunération significatif par rapport aux autres salariés du privé.

SANTÉ
Travail : 59% des salariés se disent gênés par le bruit au bureau. Pour de nombreux Français il est de plus en plus difficile de se concentrer au travail. En cause ? Le bruit, qui dérangerait  1 travailleur sur 6.

En un an, le nombre de salariés en burn out sévère a doublé. Deux millions de salariés connaissent en burn out sévère, selon le baromètre « Impact de la crise sanitaire sur la santé psychologique des salariés », publié mercredi par Empreinte humaine.

Covid-19 : le travail des enfants s’est intensifié dans les pays pauvres. Selon une étude, le nombre de mineurs exploités au Ghana, au Népal et en Ouganda a augmenté durant la pandémie de coronavirus, rapporte « The Guardian ».

DROIT
Droit du travail : le Conseil d’Etat inflige un revers au gouvernement. Des syndicats contestaient le raccourcissement temporaire des délais de consultation et information des CSE, permis par l’ordonnance du 22 avril 2020.

Uber : la cour d’appel de Paris requalifie en contrat de travail le lien entre un chauffeur la plateforme. Un chauffeur VTC a poursuivi Uber après avoir été déconnecté unilatéralement par la plateforme. La cour d’appel de Paris vient de reconnaître qu’un contrat de travail unissait bien le chauffeur et Uber, et la plateforme a été condamnée à l’indemniser.

SOCIAL
Amazon poursuivi pour des violations présumées du droit du travail. Cinq femmes ont déposé des plaintes distinctes contre Amazon aux Etats-Unis, alléguant une série de violations du droit du travail, notamment des cas de harcèlement, de discrimination, d’infractions à l’égalité de rémunération et de représailles.

Ibis Batignolles : victoire des femmes de chambre après 22 mois de mobilisation. Mobilisées depuis près de deux ans, dont huit mois de grève, les salariées sous-traitées de l’hôtel parisien signent, ce mardi, un accord prévoyant une amélioration significative de leur rémunération et de leurs conditions de travail.

Grèves de la faim, blocages, menaces : la situation se tend dans les fonderies automobiles, mobilisées pour leur survie. Dans toute la France, les salariés des usines en redressement judiciaire voudraient que l’Etat et les constructeurs, notamment Renault, s’engagent à pérenniser leur avenir.

DÉBAT
Danièle Linhart : « Ne faut-il pas se méfier du revenu de base ? » L’idée d’un revenu pour chacun sans condition risque de compromettre toute possibilité de repolitiser l’enjeu du travail et de lui restituer sa finalité citoyenne. La sociologue participera vendredi 11 juin au Forum Live «Revenu de base, et si on essayait ?» organisé par «Libération» et Solutions solidaires.

Métiers, télétravail, hiérarchie… à quoi ressemblera demain le monde du travail ? Au travers de discussions avec des experts, et des acteurs du monde du travail, « Un temps d’avance » tente de décrypter les bouleversements en cours, et peut-être encore à venir en matière d’emploi. Dans ce premier épisode, entretien avec Éric Heyer, économiste à l’OFCE (Observatoire français des conjonctures économiques).

Les jeunes diplômés français revoient leurs attentes quant au monde du travail. Les résultats de celle-ci montrent que la génération Z se recentre davantage autour de valeurs d’inclusion et de lien social. Après un an de télétravail forcé, ils admettent majoritairement préférer les relations humaines directes au tout digital.

Image Lukas Bieri/Pixabay.

Laissez-nous un commentaire

Cliquez pour commenter

Vous devez être connecté pour publier un commentaire. Login

Leave a Reply

Article

Premier bassin d’emploi en Europe, l’Île-de-France représente 23% de l’emploi salarié en France. Si elle est une région attractive, l’Île-de-France est aussi marquée par...

Revue

Commander le 7e numéro de la revue Travailler au Futur Au sommaire : La comédienne Corinne Masiero nous parle travail. Thomas Coutrot, économiste et...

Article

COMMANDER LE HORS-SÉRIE KARL MARX ET LE TRAVAIL. De grands textes de Karl Marx toujours d’actualité, présentés et analysés par de grands chercheurs français...