Connect with us

Bonjour, que recherchez-vous ?

Article

Le télétravail fait peser un risque de recul social

La revue de presse hebdomadaire de TaF. Le télétravail à domicile exacerbe les inégalités.

FacebookTwitterLinkedInWhatsApp

TaF a vu, lu, entendu… n°47. “E-mail burn-out” : les télétravailleurs sont “submergés” par les messages de leurs collègues. Deux télétravailleurs sur trois préfèreraient retourner au bureau s’ils le pouvaient, uniquement pour être “libérés” des e-mails et des notifications des outils collaboratifs, selon une étude de Superhuman, une application de gestion de courriels. Ils sont aussi nombreux à rêver de journées sans messages.

Outils parfaits, besoin de plus de contrôle : décryptage de 2 idées reçues sur le télétravail. Comment s’assurer que les outils de télétravail mis en place correspondent bien à l’activité et favoriser leur appropriation  ? Comment placer la relation de confiance au cœur du télétravail ? Réponses accompagnées de ressources pour comprendre et agir.

Le travail à la maison fait peser un risque de recul social. Le travail à domicile a exacerbé les inégalités sociales, territoriales et de genre. Sa pérennisation post-Covid risque de perpétuer ces inégalités, redoute Matthieu Dumont, fondateur de Simple Office. Dans une tribune aux «Echos», il propose des pistes pour éviter un tel scénario.

Le bureau, plus que jamais un lieu de lien social. Qu’est-ce-que le bureau évoque aujourd’hui ? Quelle est son utilisation actuelle et à venir ? C’est pour répondre à ces questions que la Fondation Jean Jaurès et le cabinet de conseil Selkis ont mené, avec l’Ifop, une étude sur le futur du bureau qui met en avant l’importance de l’espace de travail en matière de sociabilité.

Un tiers des télétravailleurs démissionneraient s’ils retournaient au bureau à plein temps. Selon un sondage mené par Robert Half au Canada, un télétravailleur sur trois pourrait démissionner s’il devait retourner au bureau à plein temps. L’occasion pour le cabinet de recrutement de lister ce qui faciliterait leur retour sur place.

SANTÉ
La santé des salariés au cœur des préoccupations de l’Inspection du travail. En 2020, et en pleine crise sanitaire, économique et sociale l’Inspection du travail a eu fort à faire… Dès le mois de mars, les quelque 1952 agents rattachés à la Direction générale du travail (DGT) ont dû rapidement s’adapter au contexte pandémique, en ciblant et en réorientant leurs actions sur de nouvelles priorités.

De nouveaux travaux classés cancérogènes au sens du code du travail. Un arrêté interministériel, publié le 7 mai au Journal officiel, inscrit deux nouvelles activités dans la liste des procédés cancérogènes au sens du code du travail. Il s’agit des travaux exposant aux émissions d’échappement de moteurs Diesel et de ceux entraînant une exposition cutanée à des huiles minérales auparavant utilisées dans des moteurs à combustion interne.

Protocole sanitaire, activité partielle : la ministre du Travail esquisse la sortie de crise. Devant les députés de la commission des affaires sociales, vendredi 7 mai, Elisabeth Borne a donné quelques éléments sur la façon dont le gouvernement pense ajuster le protocole sanitaire des entreprises, ainsi que les dispositifs d’aides aux entreprises « pour encourager et faciliter la reprise d’activité tout en continuant à préserver les emplois ».

Où en est la vaccination dans les entreprises ? Face à la lenteur de la campagne vaccinale contre le Covid-19 en entreprise, le gouvernement a annoncé mercredi plus de doses et de choix dans les vaccins pour les services de santé au travail.

INÉGALITÉS
64 millions de femmes ont perdu leur emploi l’an dernier, la relance doit tenir compte d’elles. Les femmes ont perdu plus de 800 milliards de dollars de revenus en 2020, soit l’équivalent de la richesse cumulée de 98 pays. Leur situation professionnelle s’est bien plus dégradée que celle des hommes. Si les plans de relance ne prennent pas en compte les inégalités entre femmes et hommes, ils risquent de les aggraver durablement.

Égalité hommes-femmes au travail : ces mesures qui pourraient (enfin) améliorer la situation. Ce mercredi, la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale a adopté une proposition de loi pour “accélérer l’égalité économique et professionnelle”. Entretien avec la responsable de ce texte, la députée LREM Carole Grandjean.

Les syndicats inquiets d’une ratification minimaliste d’un texte international sur la violence et le harcèlement au travail. Dans une lettre adressée à Elisabeth Borne, que « Le Monde » a pu consulter, la CFDT, la CGT, FO et la CFE-CGC appellent à une « ratification ambitieuse » de la convention 190 de l’Organisation internationale du travail adoptée en 2019.

ET AUSSI
Les indemnités pour un salarié licencié à tort sont-elles toujours plafonnées ? Une ordonnance dite « Macron » fixe un barème d’indemnisation des licenciements effectués à tort. Mais la cour d’appel de Paris a décidé de s’en affranchir il y a quelques semaines. L’avocat Roland Perez explique sur Europe 1 les conséquences de cette décision.

Il n’y a pas à choisir entre emploi et écologie, selon un collectif d’ONG et de syndicats. Licenciements interdits en cas de profit, semaine de 32 heures… Dans un rapport, le collectif d’associations et de syndicats Plus jamais ça ! multiplie les propositions pour allier les enjeux sociaux et environnementaux. Car relever les défis écologistes ne peut se faire qu’« en garantissant la réduction des inégalités sociales ».

6000 ruptures de contrat de travail dans l’aéronautique en 2020. Une étude du ministère du Travail parue ce mardi fait état du choc traversé par la filière de l’aéronautique depuis le début de la crise sanitaire.

Image StartupStockPhotos/Pixabay.

TaF, c’est à la fois une revue trimestrielle, une plateforme numérique coopérative et l’organisation de colloques..

Pour vous abonner cliquez ici : Je m’abonne
L’objectif de TaF est de mettre en commun des informations, des documents, des idées, des contributions qui explorent et analysent le travail, sa place et son impact dans la société, dans la vie de tout un chacun et chacune, son sens, ses évolutions, ses bouleversements. Travailler au Futur est ouvert à celles et ceux qui veulent comprendre les enjeux liés au travail et toute personne engagée pour une alternative de progrès social, environnemental, économique, sociétal.

.

.

Laissez-nous un commentaire

Cliquez pour commenter

Vous devez être connecté pour publier un commentaire. Login

Leave a Reply

Revue

Commander Travailler au Futur n°6 Au Sommaire : Exclusif ! Grand entretien avec François Hommeril, Président de la Confédération Générale des Cadres. Technologies et...

Revue

COMMANDER TRAVAILLER AU FUTUR N°5 Au sommaire : Portraits de travailleuses et de Travailleurs. Elles et ils exercent les métiers de taxi, de technicien du...

Revue

TaF, c’est à la fois une revue trimestrielle, une plateforme numérique coopérative et l’organisation de colloques.