« Le travail en débat » n°5

Vendredi 10 juillet 2020.

TaF a vu, lu, entendu pour vous…

Plus de 30 millions d’emplois devraient être détruits cette année La crise sanitaire et ses conséquences économiques devraient détruire 31 millions d’emplois cette année, selon le rapport des perspectives sur l’emploi de l’OCDE. En nombre d’heures travaillées, la perte, depuis le début de la pandémie, est 10 fois supérieure à celle enregistrée lors de la crise de 2008.

Penser un monde nouveau. « Le bon moment pour sortir du productivisme, c’est tout de suite », affirme l’économiste Mireille Bruyère Nous vivons une récession majeure. Pour l’instant, l’État a soutenu les revenus en France et a pris à sa charge les trois quarts de cette récession. Cela ne va pas durer. Les libéraux et le patronat tentent coûte que coûte de garder la même trajectoire par des discours alarmistes nous poussant à travailler plus.

Observatoire – Les nouveaux rythmes de travail  La question des rythmes et des modes d’organisation du travail est au cœur de l’actualité. Partout dans le monde, les entreprises et les salariés cherchent à redéfinir leur conception du travail et s’ouvrent à de nouveaux modes d’organisation : télétravail, semaine de 4 jours, journée de 5 heures, horaires flexibles, congés illimités …

Réduire le temps de travail, une nécessité écologique Seule mesure abandonnée par la Convention citoyenne pour le climat, la réduction du temps de travail est pourtant, nous rappelle l’auteur de cette tribune, une réponse cohérente à la suppression des emplois par l’automatisation et à la multiplication des « boulots de merde ». Elle serait même indissociable du nouveau modèle de société que réclame la crise climatique.

Situation du marché du travail : montée des PSE et stagnation des emplois francs La publication de la DARES Situation sur le marché du travail au 7 juillet 2020 confirme que nous passons progressivement dans la phase de montée en puissance des Plans de Sauvegarde de l’Emploi provoqués par la crise sanitaire (qui dans ces certains cas sert de prétexte à une restructuration qui aurait eu lieu de toutes façons), retardés par la forte mobilisation du chômage partiel.

Parlons franchement de la santé mentale au travail Alors qu’au travail, beaucoup de gens souffrent des conséquences psychologiques de la pandémie, la santé mentale ne doit pas rester un sujet tabou.

Les organisations de travailleurs sont essentielles pour promouvoir et mettre en pratique les normes de l’OIT sur la violence et le harcèlement Le dialogue social, y compris la négociation collective, reste un instrument essentiel pour les organisations de travailleurs, qui doivent plaider en faveur de la ratification et de la mise en œuvre de ces nouvelles normes de l’OIT sur la violence et le harcèlement dans le monde du travail.

Le télétravail : révolution de velours ou révélateur d’inégalités ? Malgré un refrain entraînant, Terra Nova conteste la réalité d’une démocratisation du travail à distance. Le think tank perçoit au contraire un renforcement des inégalités face au travail. Un développement du télétravail ne sera donc possible que sous certaines conditions.

On s’y emploie. Trop de salariés s’autocensurent au travail Selon une étude, près de quatre salariés sur dix s’empêchent de dire ou de demander quelque chose au travail. Pas par manque de confiance en eux, mais à cause de leur hiérarchie.

Emploi, télétravail et conditions de travail : les femmes ont perdu à tous les niveaux pendant le Covid-19 Avec la pandémie de Covid-19, l’emploi connaît en France une crise sans précédent depuis la Seconde Guerre mondiale. Mais aux inégalités face à l’emploi s’ajoutent des inégalités de conditions de travail que la pandémie a révélées et amplifiées : les cadres, davantage épargnés par la crise, ont massivement télétravaillé, tandis que les ouvriers et les employés – à l’arrêt pour près de la moitié – sont quasiment toujours sur site quand ils sont en activité.

Le sens des mots. « Travail », entre souffrance et énergie Tout l’été sur franceinfo, Marina Cabiten et la sémiologue Mariette Darrigrand s’arrêtent sur les termes qui ont marqué l’actualité de l’année écoulée. Aujourd’hui, le travail.

La Pandémie Du Covid-19 A-T-Elle Bouleversé Notre Rapport Au Télétravail Au plus fort de la crise sanitaire du Covid-19, sans précédent dans les annales, 3,5 milliards d’individus, soit plus de la moitié de l’Humanité, se sont retrouvés confinés. Pour une partie, le confinement a été total. Sans demi-mesure. Sans possibilité d’avoir accès aux moyens de production pour les ouvriers, sans la faculté de pouvoir accéder à leurs postes de travail pour les salariés du tertiaire.


La démocratie du travail, premier geste barrière La crise du Covid-19 a impacté profondément le monde du travail. En premier lieu, elle a redistribué les cartes en matière de reconnaissance sociale. La contribution essentielle de certains métiers au bon fonctionnement de la société a été mise en visibilité. Or ces métiers, des soignants aux salariés de la grande distribution en passant par les livreurs à domicile ou les personnels de ménage, se caractérisent par des conditions de travail difficiles, voire de plus en plus dégradées. L’urgence sociale, après celle sanitaire liée au virus, serait donc de remédier à ces difficultés et d’améliorer le sort réservé à ces travailleurs.

Leave A Comment

Create your account