Connect with us

Bonjour, que recherchez-vous ?

Article

Pénibilité Et Bas Salaires. Les Causes Des Pénuries De Main D’œuvre

Faute de rémunération suffisante et de mauvaises conditions de travail, les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration, mais aussi de la santé, du transport et de la logistique et même certains services publics sont touchés, à travers le monde, par des problèmes de manque de main d’œuvre et de nombreuses démissions. La revue de presse hebdomadaire de TAF.

FacebookTwitterLinkedInWhatsApp

Quand la pénurie de main d’œuvre bouleverse le rapport au travail. L’année 2021 aura été marquée par la pénurie de main d’œuvre. Et ce phénomène économique et social risque de marquer encore les mois, voire les années à venir. Aux États-Unis, plus de 10 millions d’offres d’emploi n’étaient pas pourvues en septembre. La tendance touche aussi la Chine et une bonne partie de l’Europe. Cette pénurie concerne des emplois pénibles et mal payés. À l’image de la France, la crise sanitaire semble avoir bouleversé le rapport au travail dans les pays riches.

4,5 millions d’américains ont quitté leur travail en novembre 2021. Aux Etats-Unis, 4,5 millions de personnes ont quitté leur travail au mois de novembre 2021. Du jamais vu dans ce pays qui fait face depuis le printemps dernier à une vague de démissions. 

Plateformes de services : « les nouveaux « serfs » du travail ». La commission européenne a enfin décidé de se saisir du problème des faux artisans nombreux dans les plateformes collaboratives du type Uber, Deliveroo…. Une directive a été annoncée le 9 décembre. Elle a pour objectif de protéger les travailleurs de pratiques douteuses très préjudiciables à leur protection sociale. Jacques Le Goff, professeur émérite de droit public (Brest-Quimper), revient sur l’« ubérisation » du travail.

Droit du travail. L’explosion de l’intérim, de Manpower à Uber. Le 3 janvier 1972, la loi sur le travail temporaire généralisait l’intérim en France, suivant le modèle du recours à un salariat précarisé dans des sociétés privées, venu des États-Unis. Depuis cinquante ans, ce phénomène s’accroît.

« Travail et changements technologiques » : créer un droit de l’activité professionnelle. Dans la foulée des évolutions du travail liées à la pandémie, Jacques Barthélémy et Gilbert Cette interrogent les manières de faire évoluer les règles.

Parlement. Question aux sénateurs : « Et si on passait aux 32 heures ? » Un débat au palais du Luxembourg a vu s’opposer défenseurs et adversaires d’une réduction du temps de travail. La gauche défend la mesure afin de mieux partager l’emploi et les richesses.

RÉMUNÉRATIONS. Au Royaume-Uni, la surprenante envolée du salaire minimum. Celui-ci a augmenté d’un tiers en cinq ans et il va dépasser le niveau français cette année. Le même mouvement a lieu un peu partout en Europe.

Les cinq bonnes raisons d’augmenter le Smic. 2022 commence par un renoncement : celui d’un coup de pouce significatif au salaire minimum. La hausse ridicule de 0,9 % au 1er janvier, survenue dans un contexte de flambée des prix, relance le débat autour de la faiblesse des salaires.

SANTÉ. Le travail, c’est la santé… mais la retraite ? La lancinante question de la réforme des retraites reste invariablement associée au recul de l’âge de liquidation des droits. Pourtant, les chances de poursuite d’une activité professionnelle au-delà de l’âge de 60 ans restent très fortement liées à la santé des seniors.

COVID. Salariés positifs au Covid-19, cas contacts ou vaccinés : ce que changent les nouvelles règles d’isolement en entreprise. Les règles d’isolement dans les entreprises évoluent, face à la situation épidémique due au Covid-19. Elles diffèrent selon le statut vaccinal du salarié, s’il est positif au virus ou cas contact.

Arrêt de travail Covid : cas contact, positif, salaire, carence. Les salariés positifs au Covid-19 ou avec des symptômes, cas contact, en attente d’un test, qui ne peuvent pas télétravailler peuvent bénéficier d’un arrêt maladie. Sous quelles conditions ? Quelle est l’indemnisation ? Le maintien du salaire ? La durée ? Et pour garder ses enfants ? Comment le demander ?

Arrêt de travail Covid-19 : conditions & modalités. Vous pouvez dans certains cas, bénéficier d’un arrêt de travail dérogatoire. Quelles sont les conditions et modalités d’indemnisation ? Quelle est la durée de l’arrêt maladie Covid ? Beaucoup de questions : on fait le point !

Protocole sanitaire : « L’amende ciblera les rares entreprises qui ne jouent pas le jeu ». Dans une interview aux « Echos », la ministre du Travail, Elisabeth Borne, précise les contours de l’amende administrative en cas de non-respect du protocole sanitaire en entreprise. Cette amende sera instaurée via un amendement au projet de loi créant le passe vaccinal.

TÉLÉTRAVAIL. Covid. Télétravail obligatoire : des sanctions inapplicables. Le gouvernement souhaite obliger les entreprises à augmenter le temps de travail en distanciel. Mais son pouvoir de coercition est quasi nul…

Contrôle du télétravail : « On ne peut pas être au four et au moulin », s’alarme un inspecteur du travail CGT. Une satisfaction toutefois pour Gérald Le Corre, représentant CGT du ministère du travail et des inspecteurs du travail qui note que « le gouvernement reconnaît enfin que le Code du travail n’est pas suffisamment appliqué ».

Le télétravail en 2020 : quelle place dans la négociation collective ? La pandémie de Covid-19 a-t-elle durablement modifié le monde du travail et la négociation collective ? Si le nombre d’accords concernant le télétravail signés en 2020 est en augmentation, les entreprises restent prudentes face à cette organisation du travail.

Télétravail : le nouveau protocole national en entreprise dévoilé. Le ministère du travail a publié le document qui enjoint aux employeurs de fixer « à compter du 3 janvier et pour une durée de trois semaines, un nombre minimal de trois jours de télétravail par semaine, pour les postes qui le permettent ».

Télétravail obligatoire : «On risque de retrouver des phénomènes d’isolement», alerte l’ANDRH. Le gouvernement impose désormais trois jours minimum de télétravail obligatoire. Et pour l’encadrer, l’exécutif entend multiplier les contrôles diligentés par l’inspection du travail.

Pandémie. Télétravail : bon ou mauvais pour la santé ? Le recours au télétravail a été amplifié avec la crise sanitaire du Covid-19. Pour lutter contre la cinquième vague et le variant Omicron, le gouvernement préconise à nouveau d’y recourir en masse. Si le télétravail permet de gérer son planning de manière plus flexible, d’éviter de prendre les transports et de gagner du temps, il a aussi des inconvénients comme l’isolement par exemple.

Les outils pour vous fliquer et les règles censées les encadrer. Les logiciels de surveillance, dont la mise en place est plus ou moins légale, ont le vent en poupe, alors que le travail à distance passe à trois jours obligatoires dès lundi. 63 % des entreprises françaises prévoient d’adopter – ou l’ont déjà fait – des outils de surveillance, selon une étude auprès de 7 600 patrons et DRH. Télétravailleurs, souriez, vous êtes fliqués !

Quand il n’est pas subi, le travail à domicile améliorerait la productivité des entreprises. Pour bien apprécier les effets du télétravail sur la productivité, il convient de distinguer si celui-ci est mené dans des conditions structurelles normales ou dans des circonstances exceptionnelles.


Image by 453169 from Pixabay 

Laissez-nous un commentaire

Cliquez pour commenter

Vous devez être connecté pour publier un commentaire. Login

Leave a Reply

Revue

Commander Travailler au Futur n°8 Dans le n°8 de la revue Travailler Au Futur, retrouvez notre grand entretien avec le secrétaire général de la...

Article

Premier bassin d’emploi en Europe, l’Île-de-France représente 23% de l’emploi salarié en France. Si elle est une région attractive, l’Île-de-France est aussi marquée par...

Revue

Commander le 7e numéro de la revue Travailler au Futur Au sommaire : La comédienne Corinne Masiero nous parle travail. Thomas Coutrot, économiste et...